les dents de sagesse.

Autrefois nécessaires à la mastication, les dents de sagesse sont devenues superflues avec le temps et l’évolution de l’homme et de ses habitudes alimentaires. Elles portent bien mal leur nom, devenues synonymes de douleur, elles sont encombrantes.

Il n’est pas nécessaire de les extraire systématiquement, la dentiste doit poser un diagnostic d’abord. Sont-elles entièrement sorties, semi-incluses ou incluses? Il faut évaluer l’espace et la trajectoire de cette dent avant que la douleur commence, sans prendre le risque de voir des inflammations ou des maladies de la gencive. La décision de les extraire sera prise selon le cas et l’on pourra évaluer si l’extraction se fait en une fois, ou une dent à la fois si les quatre doivent être délogées. Selon le degré de complexité de la chirurgie, la période postopératoire peut varier. En général, il faut prévoir 4 ou 5 jours de repos.

la chirurgie parodontale.

La maladie parodontale doit être très bien suivie. Le patient qui en souffre doit consulter la dentiste régulièrement pour surveiller sa gencive et s’assurer de maintenir une bonne santé buccale. Une chirurgie est parfois nécessaire pour guérir les maladies parodontales. Des instructions et recommandations claires sont de mise, Dre Zeina Abou-Khalil explique les greffes gingivales et les interventions de façon rassurante.

 

En général, le lendemain le patient qui a suivi les instructions postopératoires et pris des analgésiques afin de récupérer, peut reprendre ses activités normales rapidement.

la greffe gingivale.

Lorsque la gencive qui entoure les dents se déchausse, il faut absolument y remédier. La dent devient vulnérable, potentiellement mobile et plus sensible.

 

La récession gingivale peut advenir à force de brossage violent ou trop fréquent, à cause d’une mauvaise brosse à dents trop ferme ou à la suite du bruxisme. Une greffe de gencive devient nécessaire pour arrêter les dommages et rétablir ce qui a été perdu.

 

La greffe est prélevée chez le patient, au niveau du palais et utilisée dans la zone à corriger. Le taux de succès est excellent, la greffe est durable, l’esthétique préservée. Toutefois, parfois il faut avoir recours à des greffes allodermes provenant d’un donneur pour couvrir de plus grandes surfaces ou des zones différentes. Dre Zeina Abou-Khalil discute de toutes les options avec le patient afin de choisir la meilleure solution.

Prendre soins de votre santé buccodentaire

C'est facile!

En cours d'acheminement...

Veillez essayer de nouveau!

Informations reçus.

Suivez nos actus

contactez-nous

Adresse

1440, Rue Ste-Catherine Ouest, Suite 215, Montréal, Quebec, H3G 1R8

Téléphone

514 608 7555

Courriel

info@drzeinaclinique.com

Heures d'ouverture

Lundi

9:00 a.m. - 7:00 p.m.

Mardi

11:00 a.m. - 7:00 p.m.

Mercredi

10:00 a.m. - 8:00 p.m.

Jeudi

11:00 a.m. - 7:00 p.m.

Vendredi

8:00 a.m. - 6:00 p.m.

Samedi

9:00 a.m. - 5:00 p.m.

© La clinique dentaire Dre. Zeina Abou-Khalil | Montréal |  ODQ |  Conception de marques positive par l'agence designconduct.com